19 novembre 2020

Alexandre Oricchio

Durant son enfance entre le lac Majeur et le lac Léman, Alexandre se voyait devenir archéologue. Aujourd’hui installé à Premier dans le jura vaudois, il a fait de sa passion pour l’eau un métier. De par sa profession vieille comme le monde, il est sollicité loin à la ronde pour des captages de sources, forages, drainages, infiltrations et fuites d’eau.

Du côté la Vallée de Joux de nombreuses fermes ne sont pas reliées au réseau d’eau des communes. Elles dépendent donc des sources en amont. Avec les sécheresses à répétition de ces dernières années certains captages nécessitent une remise à niveau.
https://lesourcierbleu.ch