12 mars 2020

Daniel Perazzi

Gamin c’était un véritable voyou. Le petit Daniel prenait plaisir à casser des vitres et tentait toutes sortes d’expériences. Après 40 ans dans une entreprise l’alimentation animale, il se prend de passion pour la réparation de smartphones, tablettes et petits appareils électroniques. Au-delà du service rendu, il tient à donner une seconde vie à ces appareils et encourage à la réparation plutôt qu’à la surconsommation. La demande croissante en téléphones portables neufs contribue fortement à l’épuisement des matières premières et des ressources de la planète.